Huile pour destructeur de documents

​Quelle huile utiliser pour destructeur de documents ?

​Un destructeur de documents, électrique ou non, est un appareil qui possède tout un système métallique. Cela concerne la partie qui entraîne les feuilles entre les lames de destruction et surtout le cylindre de coupe.

D’un point de vue extérieur, il est vraiment facile d’utiliser un destructeur de documents. Il suffit de présenter une feuille de papier sur l’ouverture et un instant plus tard des confettis ou des bandes de papier atterrissent dans la corbeille.

En réalité, cette facilité n’est possible que si les cylindres de coupe sont efficaces et en bon état. C’est pourquoi il est impératif de les entretenir régulièrement et pour cela de prévoir de lubrifier le système régulièrement.

Les conseils ci-dessous sont valides pour un destructeur de document à coupe droite ou à coupe croisée et peu importe le niveau de sécurité.

Choisir l’huile lubrifiante pour un broyeur à papier

Pour bien lubrifier un destructeur de documents, il y a trois options :

  • de l’huile spéciale pour destructeur de documents ;
  • des feuilles pré-huilées ;
  • de l’huile végétale.

⇨ L’huile spéciale destructeur de documents

Plusieurs marques de broyeurs à papier proposent de petits flacons d’huile strictement dédiée à la lubrification des appareils. L’un des flacons de lubrification les plus vendus est de la marque Fellowes, elle-même marque incontournable pour ce type de machine.

L’avantage d’un tel flacon est que son utilisation est clairement identifiée sur l’emballage et que l’ouverture est fine pour éviter d’en mettre partout.
Le défaut est que le prix du flacon peut être assez élevé et qu’il faut tout de même manipuler l’ensemble avec soin.

⇨ Les feuilles lubrifiantes

Là encore il s’agit d’un produit mis à disposition par les marques proposant des destructeurs de documents. Les marques Rexel et AmazonBasics en proposent en conditionnement divers.

Il s’agit tout simplement d’une feuille A4 prélubrifiée, c’est-à-dire huilée.

L’utilisation est enfantine (si un enfant avait le droit d’utiliser un destructeur de document) : on passe tout simplement la feuille dans l’appareil pour la détruire comme n’importe quelle autre page de papier.

L’avantage de ce système est que cela permet à n’importe quelle personne de s’occuper de la lubrification, sans perdre de temps, sans se salir les mains.
L’un des défauts est le format dans lequel sont vendues les feuilles. Car s’il est possible d’acheter un bidon de 500 ml d’huile lubrifiante, il n’y a que rarement des packs de plus d’une vingtaine de feuilles.

Dans les faits, cela permet une vingtaine d’utilisations, soit presque trois ans de lubrification au rythme d’un entretien tous les deux mois. Tout dépend donc du format de votre destructeur de documents et de vos besoins.

⇨ L’huile végétale

Cette astuce convient mieux pour une utilisation à la maison qu’en contexte professionnel, à moins d’être dans une entreprise très active en faveur du zéro déchet.

La lecture de la liste des ingrédients sur le flacon d’huile lubrifiante pour destructeur de documents Fellowes a permis de constater qu’il s’agit à 100 % d’huile de colza.

Il est important de choisir une huile végétale qui supporte très bien la chaleur, car le fonctionnement même des cylindres de coupe produit de la chaleur, ce qui pourrait provoquer un incendie quand on l’associe au papier et à l’huile.

Il ne faut donc jamais utiliser des huiles en spray à base de pétrole conçues pour des outils. De plus, la lubrification d’une telle machine ne nécessite pas d’avoir un spray.

Comment utiliser l’huile lubrifiante sans en mettre partout ?

En raison du format de la bouteille d’huile de colza aussi bien que des gros flacons d’huile lubrifiante, il est normal de chercher à le faire rapidement et proprement.

Il ne vous faudra d’une feuille A4 (même une feuille dite de brouillon, tant qu’elle n’est ni froissée ni pliée) et de l’huile. Pour huiler la page : tracez sur toute la feuille un énorme X allant d’un angle à l’autre.

C’est pour ce geste que les petits flacons sont vendus avec un bec fin, cela offre une plus grande précision. Toutes les astuces sont bonnes ici, comme utiliser un pinceau dédié ou son doigt (tant que vous pouvez vous laver les mains à l’eau chaude juste après…).

Puis passez la feuille dans le destructeur.

C’est tout !

Il n’est pas nécessaire de mettre plus d’huile.

Par contre il est important d’être régulier dans l’entretien de votre destructeur de documents. Dans un grand bureau, il peut être idéal de prévoir un responsable de la machine ou de demander à toute personne détruisant plus de 50 feuilles à la fois de lubrifier avant de commencer la destruction. Il est aussi possible de choisir comme repère la capacité de la corbeille : à chaque fois qu’on la vide, il faut lubrifier…

Est-ce que tous les destructeurs à papier ont besoin d’être lubrifiés ?

Cette question n’est pas anodine au sein de cet article. En effet au moment d’acheter un destructeur de documents, l’une des caractéristiques à prendre en compte concerne directement la lubrification.

Il est possible de choisir un destructeur de papiers avec lubrification automatique (ou auto-lubrification).
Cette option ne change que peu le prix de l’appareil, par contre elle conditionne totalement l’huile que l’on peut utiliser, car il faudra opter pour quelque chose de compatible avec l’appareil.

Par contre ce type d’option signifie que l’on ne s’occupe plus vraiment de la lubrification.

C’est à opposer aux destructeurs de documents sans aucune option pour lesquels il faut prendre en charge soi-même la lubrification de A à Z.

Dans tous les cas, peu importe qui s’en occupe, il y a une lubrification nécessaire, plusieurs fois par an, pour permettre le bon fonctionnement du matériel.

vulputate, ut id Phasellus mi, facilisis suscipit justo diam ut Donec