Différents types de destructeurs de papier

Quels sont les différents types de destructeurs de papier ?

Tous les destructeurs de papier ne se ressemblent pas. En fonction des options, de l’efficacité ou parfois de la sécurité, on distingue et classe les différents modèles de destructeurs de papier.

Ce n’est pas une connaissance indispensable à avoir, mais cela permet de gagner du temps avant d’acheter un appareil. On peut ainsi identifier le plus précisément possible le type de destructeurs de documents que l’on souhaite acheter. Et qui sait, cela pourrait également vous aider à trouver mieux que ce que vous pensiez être possible.

Les types de destructeurs de papier selon la coupe

C’est la principale distinction et le premier critère à prendre en compte lors de l’achat d’un destructeur de documents.

Il existe deux types de coupe : la coupe droite et la coupe croisée.
Chaque destructeur n’utilise qu’un seul type de coupe puisque cela dépend directement du cylindre de coupe présent dans l’appareil.

La coupe droite transforme chaque document en un lot de longues bandes de papier, plus ou moins fines selon le modèle acheté. La coupe croisée transforme le papier en lot de confettis ou particules.

En termes de design les appareils sont vraiment très similaires. Il est nécessaire de jeter un œil à la corbeille pour déterminer lequel est lequel. Par contre au niveau de la sécurité, ce n’est absolument pas la même chose. Détruire des feuilles avec la coupe droite est bien moins sécurisée.

Du coup une autre différence est qu’en général un destructeur de documents à coupe droite est moins cher.

Les types de destructeurs de papier selon le niveau de sécurité

En fonction de votre motivation à acheter une déchiqueteuse à papier, vous n’avez pas besoin du même niveau de sécurité. On vous propose de bien comprendre ici les différents niveaux de sécurité d’un destructeur de papier.

Les termes utilisés sont des normes européennes. Tous les destructeurs de document DIN P-3 découpent en confetti de la même taille. La mention apparaît obligatoirement dès que le destructeur de documents est aux normes. Toutefois certains produits comme ceux de la marque AmazonBasics n’ont aucune mention de sécurité, car ils sont à destination des particuliers.

En général on parle de la sécurité pour le papier.

Le niveau est identifié par la lettre P suivie d’un chiffre. Plus il est élevé, plus la protection des données est importante. Pour les supports optiques (DVD, CD, etc.) on utilise la lettre O, puis le même principe pour les chiffres.

Le F est pour les microfilms et les diapositives, le T pour les supports magnétiques (comme une carte bancaire), le E pour les supports électroniques (comme une clé USB, une carte mémoire) et le H pour les disques durs à données magnétiques (comme les ordinateurs portables).

Les types de destructeurs selon ce qui est détruit

La section précédente montre qu’un destructeur de documents peut être un appareil avec une utilisation bien plus complexe et large qu’un simple broyeur à papier. Il est en effet possible d’acheter un destructeur de documents polyvalents, dans lequel il sera possible de passer aussi bien des feuilles de papier que des CD.

En termes de prix, les appareils les plus économiques et les plus faciles à acheter ne détruisent que le papier. On peut éventuellement y placer des cartes magnétiques (de la taille d’une carte bancaire) et des CD et DVD, mais il faut vérifier la notice pour en être sûr.

Pour détruire plus de choses, il faut du matériel spécifique, extrêmement précis, que l’on achète uniquement auprès de fournisseurs spécialisés comme Fellowes et Rexel ou dans des entreprises strictement dédiées à la bureautique.

Le destructeur de documents électrique vs le modèle manuel

Cette classification est presque anecdotique, car elle montre bien qu’il y a des publics extrêmement différents intéressés par la destruction de papier.

Dans un contexte professionnel, seul le destructeur de documents électrique est à prendre en compte. Mais il est intéressant de savoir qu’il existe des modèles totalement manuels. Cela évite, entre autres d’acheter un modèle avec une poignée à tourner, par erreur, car le prix était vraiment intéressant.

Le choix d’un destructeur de documents électrique ou manuel n’est une question qui se pose que pour les particuliers ou les microentrepreneurs.

Les destructeurs de documents selon leur format

Enfin, ce dernier point est un peu la touche finale lorsque l’on cherche à acheter un destructeur de documents. Il s’agit de regarder la taille et donc les dimensions de l’appareil. Certains peuvent se glisser sous un bureau, comme une discrète corbeille à papier. D’autres sont aussi gros qu’une imprimante avec plusieurs bacs.

Cela signifie que la corbeille à papier est très variable et que la capacité de destructions change aussi énormément d’une référence à une autre. Certaines machines détruisent 5 feuilles à la fois grand maximum, d’autres peuvent en gérer des dizaines voire des centaines.

Il faut également regarder le cycle de fonctionnement. La durée de ce cycle s’évalue en minutes pour certains, en heures pour d’autres. Il s’agit de l’alternance entre le temps de destruction et le temps de pause pour refroidir le moteur. Plus l’appareil est grand, plus le cycle est long en général.

Conclusion

Il est des produits dont les différents types sont clairs et précis, comme le choix d’un ventilateur sur pied ou d’un ventilateur colonne. Chacun a la même fonction, mais deux formats différents.

Pour les destructeurs de documents, c’est bien plus variable, car finalement il y a une très grande variété de fonctions à disposition (selon le niveau de sécurité et le rendement) et plusieurs formats.

On peut donc opter pour un destructeur de documents manuel à coupe droite de niveau de sécurité P-2. Ou on peut acheter un destructeur de documents électriques à coupe croisée, de niveau de sécurité P-4 et O-2, avec un cycle de 30 minutes…

dapibus nec commodo vel, Donec felis pulvinar